Malgré la soif de contacts, force est de constater que nous devrons à l’avenir être prudents, et l’électronique a du bon.
Notre site vous est destiné en priorité et a été pensé avec vous.
Il couvre le champ éditorial complet : Actes Sud et maisons associées.
Votre représentant(e) est proche de vous, comme vous l’êtes de vos clients-lecteurs.
Il/elle habite près de votre librairie et rentre tous les soirs chez lui/elle.
Pas de gaspillage d’énergie, ni de famille dispersée.
C’est le sens de « Agir pour le vivant » qui, au-delà de nos rencontres en août à Arles, inspire notre travail.
La PLV papier/carton qui finit à la poubelle : non
Des cadeaux personnalisés et qualitatifs pour vos clients : oui
Des retours suite à des offices, affreuse déperdition : non
Des suivis des ventes précis et rapides : oui
Des réassorts rapides : oui
Des animations dans l’indifférence (oxymore) : non
Des lectures avec un auteur génial ou pertinent, c’est magnifique.

Nous devons mettre en œuvre ensemble de nouvelles pratiques respectueuses du vivant.
Notre bonne volonté est là.
Avec vous,


Jean-Paul Capitani

Malgré la soif de contacts, force est de constater que nous devrons à l’avenir être prudents, et l’électronique a du bon.
Notre site vous est destiné en priorité et a été pensé avec vous.
Il couvre le champ éditorial complet : Actes Sud et maisons associées.
Votre représentant(e) est proche de vous, comme vous l’êtes de vos clients-lecteurs.
Il/elle habite près de votre librairie et rentre tous les soirs chez lui/elle.
Pas de gaspillage d’énergie, ni de famille dispersée.
C’est le sens de « Agir pour le vivant » qui, au-delà de nos rencontres en août à Arles, inspire notre travail.
La PLV papier/carton qui finit à la poubelle : non
Des cadeaux personnalisés et qualitatifs pour vos clients : oui
Des retours suite à des offices, affreuse déperdition : non
Des suivis des ventes précis et rapides : oui
Des réassorts rapides : oui
Des animations dans l’indifférence (oxymore) : non
Des lectures avec un auteur génial ou pertinent, c’est magnifique.

Nous devons mettre en œuvre ensemble de nouvelles pratiques respectueuses du vivant.
Notre bonne volonté est là.
Avec vous,


Jean-Paul Capitani

Malgré la soif de contacts, force est de constater que nous devrons à l’avenir être prudents, et l’électronique a du bon.
Notre site vous est destiné en priorité et a été pensé avec vous.
Il couvre le champ éditorial complet : Actes Sud et maisons associées.
Votre représentant(e) est proche de vous, comme vous l’êtes de vos clients-lecteurs.
Il/elle habite près de votre librairie et rentre tous les soirs chez lui/elle.
Pas de gaspillage d’énergie, ni de famille dispersée.
C’est le sens de « Agir pour le vivant » qui, au-delà de nos rencontres en août à Arles, inspire notre travail.
La PLV papier/carton qui finit à la poubelle : non
Des cadeaux personnalisés et qualitatifs pour vos clients : oui
Des retours suite à des offices, affreuse déperdition : non
Des suivis des ventes précis et rapides : oui
Des réassorts rapides : oui
Des animations dans l’indifférence (oxymore) : non
Des lectures avec un auteur génial ou pertinent, c’est magnifique.

Nous devons mettre en œuvre ensemble de nouvelles pratiques respectueuses du vivant.
Notre bonne volonté est là.
Avec vous,


Jean-Paul Capitani


UNE RENTREE 4 + 3

Même en temps normal les livres ont la vie courte, et l’abondance de l’offre nous inquiète — quand sa diversité devrait nous réjouir. Certains titres, parus au premier trimestre, auront vécu en librairie un coma de huit semaines : il faut désormais leur laisser un peu de temps pour survivre. D’autres, initialement prévus au printemps, parfois annoncés ou déjà commentés dans les médias, n’ont pas même été livrés. Et au moment où la reprise s’amorce, il leur restera trop peu de temps pour rencontrer leur public.

Leur assurer une commercialisation convenable est une nécessité, une obligation morale. Or il nous faut entendre l’injonction des libraires de ne pas charger les programmes, d’éviter un empilement absurde qui aggraverait une situation de longue date fragile.

Dans cette perspective nous avons choisi de proposer pour la rentrée française d’août prochain un programme réduit à 4 nouveautés particulièrement fortes. Et de redonner une chance à 3 textes d’avril qui n’ont pu atteindre les tables de libraires. Sept livres, si on les additionne. Mais en vérité 4 + 3. Trois qui s’échappent de ce printemps quasi bunuelien, et dont les auteurs — Magyd Cherfi, Ilan Duran Cohen, Christian Garcin — ont en librairie de solides historiques. Et quatre surprises dont les signatures sont toujours une promesse de réjouissance : Muriel Barbery, Pierre Ducrozet, Alice Ferney et Lola Lafon.

Je souhaite remercier ici les auteurs d’Actes Sud initialement prévus pour ce programme d’août, dont les textes étaient prêts — et qui ont bien voulu s’effacer, céder leur place, pour ne pas faire nombre. Nous reparlerons d’eux en 2021. Cette rentrée 4 + 3 ne sera pas la leur — mais d’une certaine manière elle leur est dédiée.

Bertrand Py, directeur éditorial

Play
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider