À son image

Jérôme FERRARI

19 Août, 2020


Par une soirée d’août, Antonia trouve la mort dans un accident de voiture sur une route corse. L’office funèbre, célébré par son oncle et parrain, est l’occasion pour tous de se souvenir de l’adolescente qui se rêvait photographe, de la jeune femme amoureuse d’un militant nationaliste, de l’adulte en quête de sens et d’une vocation partie sur le front de l’ex-Yougoslavie. Ce somptueux roman en forme de requiem est aussi l’occasion d’évoquer le nationalisme corse, la violence des guerres modernes et les liens ambigus qu’entretiennent l’image, la photographie, le réel et la mort.

Par une soirée d’août, Antonia, une jeune photographe, trouve la mort sur une route de Calvi. L’office funèbre de la défunte sera célébré par un prêtre qui n’est autre que son oncle et parrain, lequel, pour faire rempart à son infinie tristesse, s’est promis de s’en tenir strictement aux règles édictées par la liturgie.

Mais, dans la fournaise de la petite église, les images déferlent de toutes les mémoires, reconstituant la trajectoire de l’adolescente, de la jeune fille qui, au milieu des années 1980, s’est jetée dans les bras d’un trop séduisant militant nationaliste avant de se résoudre à travailler pour un quotidien local. Et d’enfin se décider à partir, en 1991, pour l’ex-Yougoslavie, attirée comme tant d’autres avant elle dans le champ magnétique de la guerre.

De l’échec de l’individu à l’examen douloureux des apories de toute représentation, Jérôme Ferrari explore, avec ce roman bouleversant d’humanité, les liens ambigus qu’entretiennent l’image, la photographie, le réel et la mort.

La presse en parle


“Les premières pages racontent l’accident fatal qui propulse une jeune photographe, Antonia, au fond d’un ravin corse. C’est le personnage principal du livre, et Ferrari nous contraint d’emblée à poser, sur cette femme d’images, un œil endeuillé. Ici, néanmoins, nul pathos larmoyant. Plutôt un esprit sardonique et une rébellion métaphysique, qui placent ce texte somptueux sous la double influence de Voltaire et de Bernanos.”

Jean Birnbaum, Le Monde des livres


À propos de l'auteur.rice

Né à Paris en 1968, Jérôme Ferrari a enseigné en Algérie, en Corse, puis à Abou Dhabi (Émirats arabes unis). Tous ses romans sont disponibles chez Actes Sud, notamment Le Sermon sur la chute de Rome, pour lequel il a reçu le prix Goncourt en 2012.

Informations complémentaires

Édition

Prix prévisionnel

Rayon / Collection

ISBN

978-2-330-13915-5