Ça pourrait être pire

EINAT TSARFATI

19 Août, 2020


Traduit de l’hébreu par Rosie Pinhas-Delpuech

Le bateau de Georges et Bébert a coulé. Parés de leur indéfectible bonne humeur, ils flottent sur ce qui reste de leur voilier, au gré du son de leur harmonica. Au fil des vagues, ils rencontrent toutes sortes de créatures, certaines avenantes, comme des sirènes, d’autres plus effrayantes comme des pirates, avant de croiser une improbable arche d’animaux affamés et de séjourner dans le ventre d’une baleine. Philosophe, Georges estime toujours qu’ils auraient pu rencontrer pire obstacle, et scande leurs aventures d’un « ça pourrait être pire ». La fin semble lui donner raison puisqu’ils finissent par retrouver leur équipage qui vogue vers le soleil. Après Le Château de sable, Einat Tsarfati propose le premier volume d’une trilogie dans laquelle on retrouvera Georges et Bébert, peuplé de créatures fascinantes et de rencontres improbables pour le plus grand plaisir des petits lecteurs.

À partir de 3 ans.


À propos de l'auteur.rice

©

Einat Tsarfati est diplômée de l’académie des Arts et du design de la Bezalel Academy de Tel Aviv avec les félicitations du jury. Elle tient un blog très suivi sur Facebook et est remarquée pour ses travaux d’illustration et de graphisme.

Informations complémentaires

Dimensions 21 × 29 cm
Édition

Prix prévisionnel

Nombre de pages

48

ISBN

978-2-36624-509-7