Fardo

Ananda DEVI

07 Oct, 2020


Le musée des Confluences, à Lyon, a lancé depuis quelques années une collection intitulée « Récits d’objets ». Elle consiste à solliciter un ou une écrivain.e pour lui proposer de choisir un objet de son choix dans les collections du musée pour qu’il s’en inspire et en tire un texte sous la forme de son choix (conte, récit, court roman, etc.). À partir de mai 2020, les éditions Cambourakis s’associent au musée des Confluences pour coéditer cette collection à raison de deux titres par an. Lors de sa visite du musée, Ananda Devi a été interpellée par une momie de femme péruvienne. Elle imagine la trajectoire de cette femme qui, bien qu’elle ait vécu à l’autre bout du monde il y a des siècles, lui semble extrêmement proche. À partir de cet «objet» troublant et terriblement humain, elle réfléchit à sa propre vie, aux impasses qu’elle peut rencontrer dans son écriture, à la condition des femmes en général et au pouvoir de l ’art pour rapprocher les cultures. Elle souligne également la convergence des destins par-delà les siècles et l’importance de lutter contre tout rejet de l’autre. En découle un texte bouleversant.


À propos de l'auteur.rice

Ethnologue et traductrice, Ananda Devi est née à l’île Maurice en 1957. Autrice prolifique, elle a publié des recueils de poèmes, des nouvelles et des romans, notamment Ève de ses décombres (prix des Cinq Continents, prix RFO, Gallimard, 2006), Le Sari vert (prix Louis Guilloux, Gallimard, 2010), et dernièrement L’Ambassadeur triste (Gallimard, 2015). Couronnée par le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises en 2014, elle est considérée comme l’une des figures majeures de la littérature de l’océan Indien.

Informations complémentaires

Dimensions 14 × 18 cm
Édition

Prix prévisionnel

Rayon / Collection

ISBN

978-2-36624-503-5