La vie seule

Stella BENSON

07 Oct, 2020


Court roman difficilement classable, La Vie seule articule un certain type d’humour anglais à un univers fantastique, qui pourrait préfigurer ceux d’un Terry Pratchett ou de J. K. Rowling. On y croise notamment une sorcière tout à fait rebelle aux conventions sociales, un magicien énigmatique dont la mère, personnalité de la bonne société, se refuse à admettre pleinement la différence, un dragon, des fées cultivatrices… Située à Londres, pendant la première guerre mondiale (un grand combat aérien par balais interposés va opposer la sorcière anglaise à une collègue allemande lors d’une nuit de bombardement), l’intrigue est centrée sur le personnage de Sarah Brown, jeune femme pauvre, célibataire et de santé fragile, qui trouvera un refuge provisoire à « La Vie Seule », auberge aux règles très particulières dont la sorcière est la tenancière.

Après plusieurs aventures au caractère diversement magique, Sarah Brown traversera l’Atlantique, le livre se terminant aux portes de New York. Mêlant diverses incursions satiriques, politiques et sociales à des considérations sur l’intime, l’espace domestique, les liens sociaux et les relations humaines, La Vie seule est une délicieuse curiosité littéraire, qui exalte les vertus de l’indépendance et la fonction réparatrice de la magie.


À propos de l'auteur.rice

Stella Benson était une romancière féministe britannique qui, outre ses oeuvres de fiction et recueils de poèmes, a publié plusieurs carnets de voyages tirés de ses séjours en Asie. Dans sa jeunesse, son père tente de la dissuader d’écrire, ce qui renforce au contraire sa détermination. Femme engagée – elle soutient notamment le combat des suffragettes, et fait également partie de différents comités de charité pendant la première guerre mondiale, ce qui sera une source d’inspiration pour La Vie seule – elle était admirée de Virginia Woolf, qui la cite dans son journal. De santé fragile depuis son enfance, elle meurt d’une pneumonie en 1933. La critique contemporaine anglaise commence enfin à sortir son oeuvre de l’oubli dans lequel elle a été plongée et ses oeuvres se voient progressivement rééditées dans plusieurs pays d’Europe.

Informations complémentaires

Dimensions 11.5 × 17.5 cm
Édition

ISBN