Laisse la mer entrer

BARBARA BALZERANI

19 Août, 2020


Traduit de l’italien par Laura Brignon

Trois générations de femmes à travers le XXe siècle italien : la grand-mère de Barbara Balzerani tout d’abord, paysanne qui a tenu sa famille pendant des années tout en travaillant aux champs où elle a développé une forte sensibilité à la nature environnante, convaincue qu’il est inutile de vouloir la contrer mais qu’il faut bien plutôt composer avec ses aléas ; la mère de Barbara ensuite, également mère de famille et travailleuse mais qui garde un souvenir ému de ses premières années d’école où elle découvrait un vaste et autre monde. Une curiosité qu’elle a infailliblement transmise à sa fille ; et Barbara enfin, première femme de la famille à avoir pu être scolarisée de bout en bout jusqu’à poursuivre des études à l’université qui ont contribué à forger sa conscience politique.

À travers ce récit entrecroisé et peuplé de souvenirs émus l’autrice multiplie les hommages à ces femmes qui, à leur manière, ont su tenir et résister dans un monde rude, traversé par les guerres, le fascisme et les révolutions manquées, et à qui elle doit aussi d’être celle qu’elle est devenue. Un récit tout entier fondé sur la mémoire, la transmission des souvenirs et le rapport au temps qui s’apparente ainsi à un roman de formation tout en questionnant avec vigueur l’avenir. La magistrale scène finale, située dans une maison de pêcheur construite de telle manière que la mer peut y pénétrer sans contrainte à marée haute, symbolisant l’union de l’homme et des éléments naturels, concentre toutes les qualités de ce livre, à la fois poétique et manuel d’analyse et de réflexion sur le temps présent à la lumière des richesses du passé.

La presse en parle


À propos de son dernier roman Camarade Lune :

«Un roman autobiographique, labyrinthique, acéré et brutal
Sorj Chalandon, Le Canard Enchaîné

«Avec une écriture qui côtoie une forme de poésie, (Barbara Balzerani) déploie un récit qui n’a rien d’une confession et ignore la nostalgie
Daniel Psenny, Le Monde des livres

«Les paroles d’une révolutionnaire qui surgissent après le silence imposé comme peine supplémentaire. (…) l’éducation sentimentale d’une femme qui a payé au prix fort son choix et sa condamnation
Erri De Luca

 


À propos de l'auteur.rice

Barbara Balzerani est née en janvier 1949 à Colleferro, en Italie. Au début des années 1960, elle a milité dans le mouvement « Pouvoir ouvrier » avant de rejoindre les Brigades rouges où elle faisait partie de l’équipe de la direction stratégique. Elle a vécu dans la clandestinité un certain nombre d’années avant d’être arrêtée en 1985 et condamnée à 25 ans de prison. En 2011, elle a obtenu la liberté conditionnelle et a été définitivement libérée en 2016. Elle travaille désormais dans une coopérative sociale et continue de se consacrer à la littérature. Elle a publié à ce jour six romans.

 

 

 

 

Informations complémentaires

Dimensions 14 × 20 cm
Édition

Prix prévisionnel

Nombre de pages

112

Rayon / Collection

ISBN

978-2-36624-488-5