Le Grand Nord-Ouest

Anne-Marie GARAT

19 Août, 2020


Fin des années 1930, Yukon, Alaska. Une aventurière fuit la Californie avec une enfant et, bravant les dangers, se lance à la poursuite de ses fantômes sur les pistes des territoires amérindiens du Grand Nord, avec pour seul guide une mystérieuse carte folle. Bud Cooper qui a croisé sa route rapporte le récit de l’équipée que lui en fait, quinze ans plus tard, l’enfant d’alors, au risque de se perdre à son tour avec elle aux confins de l’imaginaire.

Fin des années 1930. Lorna del Rio quitte précipitamment Hollywood avec la petite Jessie et fonce vers le Grand Nord-Ouest du Yukon et de l’Alaska. Son périple croise les légendes de l’épopée de l’or et des trappeurs d’antan, avec pour seul guide une mystérieuse carte folle. D’où vient-elle, que fuit-elle ? Que cherche l’intrépide pin-up, qui change de nom et ment comme elle respire ?

L’histoire de cette cavale, c’est Jessie qui, quinze ans plus tard, la raconte à Bud Cooper, dans la banlieue d’Anchorage. Car qui d’autre que l’homme qui l’a autrefois aidée pour tendre l’oreille à son récit ?

Roman de la mémoire et des dernières frontières, des légendes et de la culture amérindiennes, Le Grand Nord-Ouest invite également en filigrane entre ses pages toute une galaxie de figures de fiction où l’Alice de Lewis Carroll rencontrerait le Petit Chaperon Rouge, Peau d’Âne ou Ali Baba, mais aussi le Kid de Chaplin et Citizen Kane. Et convie le lecteur à un éblouissant voyage.

La presse en parle


“Formidable roman écologique, Le Grand Nord-Ouest ne l’est pas uniquement parce qu’il plonge ses personnages dans la nature, mais parce qu’il déploie une écologie des mythes recouvrant les espaces qu’il parcourt.

Exercice de ventriloquie dès lors qu’on découvre que le véritable narrateur n’est pas Jessie, mais un autre personnage la racontant du point de vue de la petite fille, le prodigieux récit d’Anne-Marie Garat semble être à la fois le sien, mais aussi celui de tous ceux qui l’ont précédé et d’entités moins muettes qu’il n’y paraît (animaux, végétaux, territoires). Comme la devise américaine, mais inversée : d’un seul surgissent plusieurs.”

Pierre-Édouard Peillon, Le Nouveau Magazine littéraire


À propos de l'auteur.rice

Auteure d’une œuvre littéraire de tout premier plan, Anne-Marie Garat a notamment été très remarquée, ces dernières années, pour sa grande trilogie romanesque – Dans la main du diable (2006), L’Enfant des ténèbres (2008), Pense à demain (2010) –, La Source (2015) et La Nuit atlantique (2020), tous parus chez Actes Sud.

Informations complémentaires

Édition

Prix prévisionnel

Rayon / Collection

ISBN

978-2-330-13916-2