Le Monarque des ombres

Javier CERCAS

02 Sep, 2020


Roman traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon

Le Monarque des ombres retrace le parcours d’un jeune homme qui a lutté pour une cause moralement indéfendable et est mort du mauvais côté de l’histoire, victime d’une idéologie toxique. Ce jeune soldat, qui répondait au nom de Manuel Mena, n’est autre que le grand-oncle de Javier Cercas, tombé en 1938 au cours de la bataille de l’Èbre, déterminante pour l’armée franquiste. C’est dire s’il est l’incarnation du tabou familial, celui qui est probablement à l’origine de tous les romans de Cercas ; à commencer par Les Soldats de Salamine.

Un jeune homme pur et courageux, mort au combat pour une cause mauvaise (la lutte du franquisme contre la République espagnole), peut-il devenir, quoique s’en défende l’auteur, le héros du livre qu’il doit écrire ? Manuel Mena a dix-neuf ans quand il est mortellement atteint, en 1938, en pleine bataille, sur les rives de l’Èbre. Le vaillant sous-lieutenant, par son sacrifice, fera désormais figure de martyr au sein de la famille maternelle de Cercas et dans le village d’Estrémadure où il a grandi. La mémoire familiale honore et transmet son souvenir alors que surviennent des temps plus démocratiques, où la gloire et la honte changent de camp. Demeure cette parenté profondément encombrante, dans la conscience de l’écrivain.

Que fut vraiment la vie de Manuel Mena, quelles furent ses convictions, ses illusions, comment en rendre compte, retrouver des témoins, interroger ce destin et cette époque en toute probité, les raconter sans franchir la frontière qui sépare la vérité de la fiction ?

L’immense écrivain qu’est Javier Cercas affronte ici ses propres résistances pour mettre au jour l’existence du héros fourvoyé, cet ange maudit et souverain dont il n’a cessé, dans toute son œuvre, de défier la présence.

La presse en parle


“C’est à un fascinant road-trip de la mémoire que nous convie Javier Cercas dans Le Monarque des ombres, (…). D’un périple à l’autre se construit un dialogue puissant entre deux voix (…). De ce dédoublement narratif jaillit un récit riche, émouvant, lardé d’interrogations mais aussi d’humour (…). Ce roman, qui donne aussi une place somptueuse aux silences – (…) –, interroge le pouvoir et le droit de la littérature à conjuguer la honte. C’est dans ce cas précis, une incontestable réussite.”

Ariane Singer, Le Monde des livres

 


À propos de l'auteur.rice

Javier Cercas est né en 1962 à Cáceres. Ses ouvrages ont tous connu un large succès international et lui ont valu de nombreux prix. Chez Actes Sud ont notamment paru Les Soldats de Salamine (2002), Anatomie d’un instant (2010) et Les Lois de la frontière (2014, prix Méditerranée étranger).

 

Informations complémentaires

Édition

Prix prévisionnel

Rayon / Collection

ISBN

978-2-330-13975-9