Les sept cités du savoir – Ou comment des manuscrits qu’on croyait perdus voyagèrent jusqu’à la Renaissance

VIOLET MOLLER

23 Sep, 2020


Une formidable histoire de la transmission du savoir sur mille ans, du Moyen Âge à la Renaissance.

On a longtemps dit le Moyen Âge obscur. Pourtant, des hommes avides de connaissances – Arabes, Grecs ou Latins – s’y firent les passeurs de manuscrits antiques qu’on croyait perdus à la chute de l’Empire romain. C’est l’incroyable histoire sur mille ans (de 500 à 1500) de la transmission du socle de notre pensée scientifique – la géométrie d’Euclide, le système d’étoiles de Ptolémée ou le corpus médical de Galien – que nous conte Violet Moller. Elle nous embarque dans les bagages de ces marchands, copistes, traducteurs et humanistes, sur la piste de sept cités du savoir : de la célèbre bibliothèque d’Alexandrie mise à mal par les chrétiens à la cour éclairée du calife abbasside de Bagdad, de la Cordoue des Omeyyades aux écoles juives de la Tolède catholique, de la faculté de médecine de Salerne à la Palerme vibrante de cultures métissées, jusqu’aux presses d’imprimerie de la Venise de la Renaissance. Elle témoigne ce faisant du legs à travers les âges et les cultures de notre patrimoine intellectuel commun.


À propos de l'auteur.rice

Violet Moller est une historienne anglaise qui vit près d’Oxford. Elle a été journaliste (The Face, Arena), éditrice et traductrice, avant de se lancer dans l’écriture. Après avoir soutenu une thèse à l’université d’Édimbourg en histoire des idées, elle a écrit trois brefs essais sur Oxford, Charles Dickens et la Bodleian Library, la plus vieille bibliothèque universitaire d’Angleterre. Les sept cités du savoir est son premier livre d’histoire grand public.

Son site : violetmoller.com

Informations complémentaires

Dimensions 15.5 × 23.5 cm
Édition

Prix prévisionnel

Nombre de pages

336

ISBN

978-2-228-92600-3