Pêcheurs d’éponges

Yannis D. Yérakis

19 Août, 2020


Traduit du grec par Spiro Ampélas

Avant-propos de Daniel Faget

Dans ce récit-témoignage écrit à la fin de sa vie, Yannis D. Yérakis revient sur ses années d’enfance, entre pêche aux éponges qu’il a pratiquée dès l’âge de 13 ans et travail dans des ateliers à Saint-Pétersbourg, aux côtés des Grecs expatriés particulièrement maltraités après les deux révolutions. Un récit qui s’étend donc de 1900 à 1917 et se distingue par sa précision et sa rigueur historique. À travers les nombreux témoignages qu’il restitue, l’auteur tient à rendre hommage à ces hommes courageux (pour la plupart des paysans pauvres ne pouvant compter sur la terre peu fertile qui les entourait) qui se sont dédiés avec courage et dévouement à ce travail en voie de disparition. Car le récit de Yérakis éclaire aussi la fin d’un cycle historique, celui du déclin annoncé de la pêche artisanale et de la fin des Empires russe et ottoman. Il ouvre sur les temps de fer du XXe siècle, de la Révolution russe et de ses goulags à la montée des fascismes. Yérakis, véritable «homme éponge», absorbe chacune de ses tempêtes et parvient à y survivre.

 


À propos de l'auteur.rice

Yannis D. Yérakis est né à Kalymnos (une île du Dodécanèse) en 1887, il est issu d’une famille de paysans qui, ne pouvant subvenir à leurs besoins par la culture d’une terre peu propice aux récoltes, s’est tournée vers la pratique de la pêche artisanale aux éponges. Contrairement à ses parents, le jeune Yérakis a bénéficié d’une bonne instruction scolaire mais a très vite souhaité travailler. Il s’est ainsi très tôt consacré à la pêche aux éponges avant de partir vivre à deux reprises à Saint-Pétersbourg au sein d’une communauté immigrée qui a finalement été rejetée après la seconde révolution russe. De retour au pays il s’est installé à Athènes pour travailler dans un entrepôt pharmaceutique et se livrer à l’écriture de ce récit unique dans les années 1960. Il est mort en 1971.

 

 

 

 

 

Informations complémentaires

Dimensions 11 × 21 cm
Édition

Prix prévisionnel

Nombre de pages

144

Rayon / Collection

ISBN

978-2-36624-501-1