Raz-de-marée suivi de Marée basse

Paul VERREPT

14 Oct, 2020


Traduit du néerlandais respectivement par Monique Nagielkopf et Emmanuèle Sandron

Couple isolé et reclus dans le silence et l’amour, un homme et une femme se sont construit un univers paisible jusqu’au jour où ils aperçoivent depuis la baie vitrée de leur maison des corps échoués sur la plage. Cet événement tragique va venir creuser un abîme d’incompréhension entre eux. Tandis que lui, indifférent, entend continuer sa vie comme si de rien n’était, elle, peine à oublier. Dans Raz-de-marée, la femme essaye de trouver sa place dans un monde d’inégalités tandis que l’homme, qui prend la parole dans Marée Basse, s’enfuit.
Raz-de-marée et Marée Basse constituent un diptyque, deux monologues intérieurs qui balancent entre la prose et le théâtre.

• La comédienne Clara van den Broek jouera le texte Raz-de-marée en France à la Maison de la culture de Créteil à partir 2 novembre 2020.
• Un style épuré, durassien, où au coeur des mots se dévoile l’impact d’une actualité (les migrants morts en mer) sur soi, sur le couple.
• En bonus : une vidéo de présentation par l’auteur (ci dessous) et une lecture de Clara van den Broek ici.


À propos de l'auteur.rice

Né en 1963, Paul Verrept est auteur, concepteur graphique et dessinateur belge. Il écrit des textes en prose et du théâtre. Il a été lauréat du prix du Jeune Lecteur « Gouden Uil » (2005) et du Prix de la province pour la littérature pour Het meisje, de jongen, de rivier (2004). Mist a reçu une mention spéciale White Raven à Munich (2006). Kleine Pieter deed open (2011) a reçu un Boekenwelp (prix flamand de littérature jeune public). Ses livres sont traduits du néerlandais dans plusieurs pays.

Monique Nagielkopf (1944-2019) a vécu à Anvers dès 1966. Après la pratique de différentes activités en lien avec la culture, elle se consacre essentiellement à partir de 1989 à la traduction vers le français d’auteurs flamands et néerlandais. Elle a traduit des textes dramatiques et littéraires, de la poésie et des essais.

Née en 1966, Emmanuèle Sandron a traduit en français plus de 80 ouvrages, essentiellement depuis le néerlandais, mais aussi depuis l’anglais, l’allemand et le letton. Elle a traduit, entre autres, Ariëlla Kornmehl, Marjolijn van Heemstra, Joost de Vries, Esther Gerritsen et Karolien Berkvens. Elle a reçu le prix de la traduction de la section belge de la SCAM en 2018.

 

Informations complémentaires

Dimensions 10 × 19 cm
Édition

Prix prévisionnel

Rayon / Collection

ISBN

978-2-330-14071-7