Un soupçon de liberté

WILKERSON SEXTON

02 Sep, 2020


Roman traduit de l’anglais (États-Unis) par Laure Mistral

Sur près de soixante-dix ans et trois générations, Margaret Wilkerson Sexton relate la saga d’une famille noire et déroule l’histoire de la Nouvelle-Orléans, ville symbole de la fracture sociale et raciale américaine, dans un premier roman puissant et lumineux. Entremêlant les destins d’Evelyn, Jackie et T.C. à des moments charnières de leur existence, elle nous montre que si les temps changent, les problèmes des Afro-Américains restent les mêmes dans un pays toujours malade de ses discriminations.

Nouvelle-Orléans, 1944. Evelyn, une jeune créole de bonne famille, étudie pour devenir infirmière. Très proche de son père, Nelson, premier médecin de couleur de l’État de Louisiane, elle espère recevoir sa bénédiction avant de poursuivre sa relation avec Renard, un étudiant en médecine issu des quartiers noirs les plus pauvres. À sa grande surprise, Nelson voit cette idylle naissante d’un très mauvais œil et lui demande d’y mettre un terme. Face à son inflexibilité bornée, Evelyn comprend qu’elle devra choisir entre les siens, ses privilèges et l’homme qu’elle aime. Quarante-deux ans plus tard, dans l’Amérique de Reagan frappée par la crise économique, Jackie, la fille cadette d’Evelyn, lutte pour reprendre le contrôle de sa vie. Tyler, son mari, est devenu accro au crack après s’être fait licencier, et elle se retrouve seule pour élever leur bébé, T.C. Contrainte de quitter l’est de la Nouvelle-Orléans (“le paradis de la classe moyenne noire”) pour les quartiers défavorisés, elle travaille désormais avec ses parents dans la crèche collective gérée par ces derniers. Quand Tyler refait surface quelques semaines avant le premier anniversaire de T.C. et l’informe qu’il se fait soigner pour son addiction, Jackie décide de lui laisser une dernière chance, tout en sachant que ses parents désapprouveront. Peu à peu, la petite famille se ressoude et la vie reprend son cours. Mais pour combien de temps ?À l’été 2010, tandis que la Louisiane panse encore ses plaies après le passage de Katrina, T.C. sort de prison où il a passé quelques mois pour trafic de stupéfiants. Le jeune homme de vingt-quatre ans, qui ne garde aucun souvenir de son père, s’apprête à son tour à devenir papa. Cette fois, il est bien déterminé à se ranger. C’est alors que son ami Tiger lui propose de s’associer pour faire un dernier coup. Par loyauté, et parce qu’il a besoin d’argent pour repartir du bon pied, T.C. finit par accepter : il produira la drogue et Tiger se chargera de la vendre. Aucun risque de se faire prendre…Sur près de soixante-dix ans et trois générations, Margaret Wilkerson Sexton relate la chute d’une famille noire et déroule l’histoire de la Nouvelle-Orléans, ville symbole de la fracture sociale et raciale américaine, dans un premier roman puissant et lumineux. Entremêlant les destins d’Evelyn, Jackie et T.C. à des moments charnières de leur existence, elle nous montre que si les temps changent, les difficultés des Afro-Américains restent les mêmes dans un pays toujours malade de ses discriminations.


À propos de l'auteur.rice

(c) Melissa Schmidt

Margaret Wilkerson Sexton est née et a grandi à La NouvelleOrléans. Après avoir étudié le creative writing à Dartmouth College et le droit à UC Berkeley, elle exerce quelques années comme avocate avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Elle vit aujourd’hui dans la baie de San Francisco avec son mari et leurs trois enfants. Un soupçon de liberté est son premier roman.

 

 

 

 

 

 

 

Informations complémentaires

Dimensions 11.5 × 21.7 cm
Édition

Rayon / Collection

Prix prévisionnel

Nombre de pages

336

ISBN

978-2-330-13677-2